Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt, Dagoma utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus.
J'accepte

Fabriquée en France Paiement 100% sécurisé Satisfait ou remboursé Garantie 2 ans Retrait gratuit en magasin

B. PROCHASSON : "LA 3D PRÉSENTE UN INTÉRÊT POUR LES MODÉLISTES"

Il est l’un de nos clients les plus passionnés. Apparu dans le reportage de l’émission “Tout compte fait” sur France 2, Benoit avait parlé de Dagoma et de l’apport de la 3D dans le modélisme. Aujourd’hui, il nous explique tout ce que l’impression 3D lui apporte au quotidien.

Benoit Prochasson

D’où est venu votre intérêt pour l’impression 3D ?

Je suis dessinateur industriel. L’intérêt a donc été très naturel… De la même manière qu’une assistante de direction ne s’imagine pas taper un courrier sans l’imprimer ensuite, je n’imagine plus, depuis que je connais la 3D, dessiner sur ordinateur et ne pas voir et toucher l’objet après. Je le faisais avant, mais avec le recul, c’était finalement assez frustrant. Aujourd’hui, je dessine quelque chose, et en une nuit, c’est imprimé. Il y a des limites bien-sûr, on ne peut pas imprimer du métal à la maison par exemple, mais on peut imprimer des pièces très complexes, c’est souvent bluffant.

Pourquoi avoir choisi Dagoma ?

J’ai connu Dagoma grâce à une publicité dans un magazine de modélisme. A ce moment-là, je rêvais d’une imprimante 3D mais les modèles que j’avais vus étaient très onéreux. Là, on me proposait une imprimante avec une bonne précision, française (pour les pièces détachées, c’est toujours mieux), pour moins de 300 euros. Je ne me suis pas posé la question longtemps.

Comment vous servez-vous de l’imprimante 3D au quotidien ?

Cette nuit, elle a tourné pour imprimer un carquois. Je fais du tir à l’arc et je trouvais que mon carquois était assez lourd. Le nouveau fait 100 grammes et je peux y mettre neuf flèches, je suis très content. Récemment j’ai également réparé un dérouleur de scotch industriel pour l’entreprise de ma femme. Je fais des jouets pour mon fils et ma filleule. Et comme vous le savez, je fais du modélisme, donc je m’en sers beaucoup dans ce cadre-là. J’ai imprimé une coque de sous-marin d’un mètre de long. Ça a bluffé mon père qui a la même passion que moi, et ça l’a même poussé à commander une Discovery200 un mois après moi.

Benoit Prochasson sous marin

Quel est l’objet imprimé dont vous êtes le plus fier ?

Cette coque de sous-marin, bien-sûr. Et aussi une petite voiture, une Toyota 84C. On me l’avait offerte quand j’avais 13 ans et j’avais très envie de la refaire. J’ai acheté une maquette en plastique que j’ai scannée. Le résultat est très satisfaisant, on distingue bien tous les détails, je suis très content.

Benoit Prochasson Toyota Benoit Prochasson Toyota

Comment voyez vous la 3D dans 5 ans ?

Je pense que ça va se démocratiser de plus en plus. Je suis persuadé que bientôt on scannera puis on imprimera à l’identique très facilement. Je suis également convaincu que le défi dans les années à venir sera d’aider les gens à dessiner leurs objets. Le jour où on pourra dessiner un objet en 3D facilement, tout le monde voudra une imprimante !

  • Logo e-Nable France
  • Logo Lauréat Réseau Entreprendre
  • Logo Jeunes Entrepreneurs en France
  • Logo Great Place to Work
  • Logo Pass French Tech
  • Paiement sécurisé

    & Paiement 3x sans frais à partir de 299€

  • Livraison soignée

    Assurée contre la casse jusqu'à destination

  • Charte de qualité

    Engagement de confiance

  • Conseil client

    Devis gratuit & sur mesure