Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt, Dagoma utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus.
J'accepte

Brouillon

 

Philippe Schoemaecker : "J'ai créé un Fab Lab dans mon lycée"

 

Professeur de construction mécanique, Philippe Schoemaecker a créé un Fab Lab dans son lycée. Il nous raconte ce qu'il a pensé de la Discovery200 quand il l'a vue arriver.

D’où est venu votre intérêt pour l’impression 3D ?
Ca a commencé par une démo faite par un collègue de travail. Il fabriquait des pièces pour l'atelier. J'ai trouvé ça incroyable... Jusqu'ici, on partait d'un problème, on essayait de trouver une solution, on faisait une modélisation sur Solidworks mais on n'avait malheureusement jamais le résultat de notre travail entre les mains. Grace à la 3D on l'a !

Photo 2 Photo 3

Pourquoi avoir choisi Dagoma ?
J'ai créé un Fab Lab dans le lycée. Dans ce genre de cas, c'est la région qui sélectionne la marque du matériel car c'est elle qui paye. J'ai donc vu arriver la Discovery200 et franchement, j'ai été bluffé par la qualité du produit. Cette imprimante est moins chère que ses concurrentes et elle est aussi fiable et aussi performante qu'elles.

Comment vous servez vous de l'imprimante 3D au quotidien ?
Je l'utilise durant les séances d'apprentissage bien sûr. Et dans le cadre du Fab Lab où tout le monde peut venir l'utiliser. Aussi bien les élèves que les collègues...  Je m'en sers aussi pour créer des mallettes didactiques. Ce sont des mallettes qui coutent très cher et qu'on peut maintenant créer nous même.

Quel est l’objet imprimé dont vous êtes le plus fier ?
Un train épicycloïdal ! C'est quelque chose de très compliqué à comprendre pour les élèves. C'est donc le premier objet que j'ai imprimé pour eux. Il y a aussi cette machine qui conditionnait les médicaments mais dont la vidange ne se faisait pas manuellement. En cours de maintenance industrielle, on a eu l'idée de créer une pièce pour la vidange.

train épi voiture 2-1

Comment voyez vous la 3D dans 5 ans ?
Il y aura une imprimante 3D dans tous les SAV. Certaines pièces seront imprimées sur place et ça permettra d'avoir moins de stock de pièces détachées. Je pense aussi que le scanner 3D va se démocratiser et qu'on pourra imprimer des matériaux plus complexes à la maison comme des métaux.

  • Logo e-Nable France
  • Logo Lauréat Réseau Entreprendre
  • Logo Jeunes Entrepreneurs en France
  • Logo Great Place to Work
  • Logo Pass French Tech
  • Paiement sécurisé

    & Paiement 3x sans frais à partir de 299€

  • Livraison soignée

    Assurée contre la casse jusqu'à destination

  • Charte de qualité

    Engagement de confiance

  • Conseil client

    Devis gratuit & sur mesure